Une visite virtuelle innovanteVisite virtuelle sur google my business Si vous rêvez de développer votre clientèle et que les notions de « visites virtuelles », « Google maps Business view », « Google My Business», « Google AdWords »… ne vous disent rien, ne vous disent pas grand-chose ou pire vous donne des boutons, car elles font écho à une jungle dans laquelle vous vous sentez complètement perdu ; alors cet article est fait pour vous ! On débroussaille, on donne des clés et on fait le tour de la question sur 360°.

google-street-view-logo-300x125En 2007, l’arrivée de Google Street View, vous a donné la possibilité d’explorer les rues, de repérer des adresses comme si vous vous baladiez réellement dans la ville ! Cinq ans après, Google a poussé les portes. Une révolution pour les commerçants qui peuvent désormais faire découvrir aux internautes leurs locaux et leurs produits grâce à une visite virtuelle sur 360°, comme si vous y étiez ! Le géant américain a baptisé cet outil : Google maps Business view (initialement Visite virtuelle pour les pros).

Du macro au micro

Depuis une dizaine d’années, Google vous donne la possibilité d’observer le monde, assis confortablement derrière votre écran. Face à la Terre, vous visez un point du globe et, à l’aide de la fonction zoom, vous plongez vers celui-ci pour explorer les lieux. Les vues sont aériennes, mais pour peu que votre sens de l’orientation soit développé, vous pouvez repérer le toit de votre établissement et découvrir les environs aux mêmes loges que Yann Arthus-Bertrand.

Visites virtuelles, intérêt réel

Le succès est colossal ! En moins de deux ans, plus de 200 000 commerces, hôtels, campings, restaurants, etc. ont misé sur cette incroyable technologie pour mettre en valeur leur lieu d’accueil, montrer la variété et la qualité de leurs produits, promouvoir leur offre. (Voir la carte des établissements dans les Pyrénées Orientales & l’Ariège).
Être vu pour être connu, pour être trouvé, visité, être ouvert sur la Toile 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Même si ces explorations sont virtuelles, l’intérêt et les retombées commerciales le sont beaucoup moins ! La force de l’outil repose sur la double satisfaction client (internaute)/commerçant.

Les premiers sont ravis de découvrir, selon leurs exigences géographiques, la taille d’un hôtel, le décor et les fonctionnalités des chambres proposées, l’atmosphère de la salle où ils pourraient prendre leur petit-déjeuner, le gros atout que représente la piscine bordée de transats… Si M. Valentin souhaite offrir un dîner en amoureux à sa compagne, il pourra, en plus d’apprécier l’ambiance du restaurant, choisir l’emplacement ou la table qu’il désire pour s’assurer de passer une bonne soirée. Et s’il projette le mariage, en trois clics, il estimera la capacité d’accueil de la salle de réception, les électroménagers à disposition dans les cuisines, le confort et la répartition des couchages proposés par le gîte, etc.

Les seconds verront la fréquentation de leur établissement (restaurant, camping, hôtel, chambre d’hôte, salle de sport, institut de beauté, coiffeur, galerie d’art, boulangerie, concessionnaire, opticien… la liste n’est pas exhaustive !) augmenter. Pourquoi ? Car, la notoriété est avant tout une question de visibilité. Quand on sait que 90 % des internautes utilisent le moteur de recherche Google, on a déjà une idée du potentiel initial de clients. En plus de la valeur ajoutée apportée par la visite virtuelle de votre établissement, celle-ci voit son référencement considérablement amélioré puisqu’elle est directement intégrée aux autres outils gratuits de Google : Google Maps (la fameuse carte géographique avec les petites bulles rouges notées A, B, C… pour situer les différents établissements référencés), Google Adresses (la fiche d’identité qui présente votre entreprise : adresse, numéro de téléphone, horaires d’ouverture, plan d’accès, avis, page Google+, etc.) et Google+ (le deuxième plus grand réseau social du monde).

Les premiers, les plus visités

Visite virtuelle sur google my business : innovez pour votre commerceAinsi, quand un internaute effectuera une recherche qui indique le nom et la ville de votre établissement, il trouvera ce dernier en première page, bien visible.
Un avantage considérable qui le distingue évidemment de tous ceux qui sont noyés dans les autres pages et liens proposés par le moteur de recherche, très souvent ignorés des internautes. En outre, vous bénéficierez de l’affichage adapté aux Smartphones et autres tablettes qui facilite la prise de contact, notamment grâce au bouton incitatif « click-to-call » (cliquer-pour-appeler). Désormais, convaincu de l’intérêt marketing que présente un tel outil, vous vous interrogez sur la manière de procéder pour y avoir accès.

Un travail de pro pour les pros

Laurent Lacombe photographe agréé

Laurent Lacombe photographe agréé

La visite virtuelle ne peut être confiée à n’importe qui. Google a donc créé un réseau de photographes professionnels agréés (voir la liste et les coordonnées sur https://www.google.com/intl/fr/maps/about/partners/businessview/get-started/). Leur équipement est adapté, et ils ont été spécialement formés à cette technique pour réaliser des prises de vue panoramiques, puis intégrer la visite virtuelle à l’outil Google.
Vous avez trouvé le photographe certifié de votre secteur ? Contactez-le et prenez rendez-vous. Vous venez de faire le plus dur ! Lors de cette première rencontre, vous ferez le tour des lieux avec le photographe pour définir le parcours de la visite virtuelle que vous souhaitez présenter sur la Toile. Il vous établira ensuite le tarif exact de la prestation. Ce dernier dépend généralement de la taille et du nombre de pièces, de lieux à photographier dans votre établissement. Les prestations facturées par ces photographes indépendants sont de l’ordre de 400 euros à 800 euros, ou davantage si le site couvre une surface très importante (camping, galerie marchande, hôtel, etc.).
Le prix comprend les différents déplacements du photographe, les prises de vue (entre 4 et 200 photos 360° et des photos classiques), leur montage en visite virtuelle et sa mise en ligne (environ une semaine après). Notez, tout de même, que vous pouvez ensuite récupérer ce montage et les photos classiques, car ils vous appartiennent. Libre à vous, ensuite, de les réutiliser pour les mettre sur votre page Facebook, votre blog ou votre site Internet, si vous en avez un.
Pour le second rendez-vous, il faudra être attentif à tous les détails : météo, rangement, pas de clients présents sur les lieux… pour valoriser le plus possible votre intérieur.
Enfin, le moment tant attendu est arrivé, votre visite virtuelle est en ligne, visible du monde entier. Vous serez à coup sûr très satisfait du résultat. Vous taperez immédiatement dans le moteur de recherche les précieux mots-clés pour constater que votre fiche arrive en première page et qu’il y a tout ce qu’il faut dessus pour inciter l’internaute à venir vous rendre une petite visite virtuelle ou… réelle.

En chiffres

78 % des consommateurs français affirment consulter Internet avant de se rendre dans un commerce physique (source BVA, 2013). 90 % des Français utilisent le moteur de recherche Google. Le moteur de recherche Google existe dans plus de 112 langues. 3,3 milliards de requêtes sont effectuées chaque jour sur Google. Google+ est le 2e réseau social du monde. 28 % seulement des commerçants français souhaitent renforcer leur visibilité sur Internet. (source BVA, 2013) 200 000 entreprises dans le monde ont déjà opté pour la visite virtuelle.

Google, le cheveu blanc des Pages jaunes ?

Il est révolu le temps du bottin que l’on feuilletait frénétiquement à la recherche du numéro de téléphone du restaurant d’à côté, pour réserver une table de quatre personnes ! Les Pages jaunes ont réussi leur virage numérique en attirant les commerçants, les TPE et PME sur la Toile. Mais, une fois de plus, Google est passé par là ! En effet, qui consulte encore les Pages jaunes, alors que le célèbre moteur de recherche répond illico à nos requêtes ? Si la question mérite d’être posée, c’est surtout parce que Google s’est intéressé depuis deux-trois ans aux petits commerçants de proximité. Magasins, restaurants, hôtels… peuvent désormais avoir gratuitement une présentation synthétique de leur établissement (nom, adresse, numéro de téléphone, localisation…) sur Google+ Local, alors que les Pages jaunes font payer ces services. Autres avantages : le référencement et la possibilité d’intégrer à cette présentation la visite virtuelle des locaux. Même si l’éditeur du bottin n’a pas dit son dernier mot (avec 1 632 000 visiteurs par jour, il se positionne tout de même comme le 10e site le plus visité de France), Google conserve de loin la tête du classement en étant, lui, le premier, avec 14 813 000 visiteurs par jour.

Pour aller plus loin.

Animez, c’est gagné !

Mettez à jour votre fiche google my business

Mettez à jour votre fiche google my business

Pour conserver un maximum de visibilité, il est fortement conseillé de tenir à jour et d’animer sa fiche Google my business.
Validez, dans un premier temps, les informations liées à votre entreprise (nom, adresse, numéro de téléphone…), puis complétez-les en y ajoutant les horaires d’ouverture, des photos, une visite virtuelle, votre adresse mail, le lien de votre site Internet, etc. Ces premières données vous permettront d’être positionné sur la carte de Google Maps et d’apparaître dans les résultats des recherches géolocalisées.
Servez-vous aussi de la force du réseau social de Google+ pour recueillir les avis de vos clients (et, pourquoi pas, leur répondre !), publier vos actualités, créer des cercles (amis, familles, collègues… et cibler les contenus à partager), être suivi par des fans, organiser des événements, rejoindre des communautés pour discuter de ce qui vous passionne ou animer des « hangouts » (ces conversations vidéo que vous tenez avec d’autres utilisateurs de Google+).

Boostez votre visibilité avec Google AdWords

Si vous souhaitez arriver en tête des recherches sans vous préoccuper du reste, c’est possible, mais ce n’est pas gratuit ! Google AdWords est un service qui vous permet de bénéficier d’un espace publicitaire privilégié. Il vous demandera au préalable de créer votre annonce et de choisir les mots-clés en rapport avec votre activité. Plusieurs options existent comme « le coût par clic » qui vous permet de ne payer que si un internaute a cliqué sur votre annonce ou celle de restreindre la portée de vos annonces à une cible locale. Votre annonce sera alors uniquement diffusée auprès des internautes qui se trouvent dans la région que vous aurez définie.

 
 
Shares

Partagez

Si vous avez aimé, faites partager à vos amis ;)