Google my business: les nouvelles règles à respecter

Google my business: les nouvelles règlesaprès avoir constaté quelques abus, Google vient de faite une mise à jour des conditions de référencement sur Google my business.

On remarque que désormais il faudra qu’un établissement reçoive de la clientèle durant les heures d’ouverture précisées pour pouvoir s’inscrire sur Google Maps. Ainsi ils seront seuls à pouvoir disposer d’une page Google+ Local sur Google My Business.
A noter que seuls ceux réellement ouverts(et non pas en instance d’ouverture, ou en construction, …) peuvent être inscrits.

Par conséquent, toutes les entreprises virtuelles ou les sociétés dont le siège est une simple boite postale ne peuvent plus ni créer de fiche sur Google +, ni mettre de repère sur la carte Google Maps.

Il est aussi demandé de préciser une adresse exacte de l’établissement en lieu et place de la ville ou du carrefour proche. Une bonne chose qui donnera plus de clarté aux informations.

N’est accepté qu’une seule fiche par établissement(même pour ceux qui disposent de plusieurs comptes…). Pour les adresses de cabinets, en revanche, si plusieurs professionnels exercent(toujours en contact avec de la clientèle), chacun pourra disposer d’une fiche.

Un compte ne pourra pas disposer de page en fonction de chacune de ses spécialités.

Les champs d’adresse doivent comporter uniquement l’adresse de l’établissement. Pas de mot clé, URL, etc …
Pour ce qui est du téléphone, le numéro de votre établissement est conseillé, au lieu de celui d’un centre d’appel. Il faudra que ce soit bien le vôtre et non celui d’une autre entreprise. Idem pour l’URL fournie qui devra rediriger vers votre site.

Le nom de l’entreprise devra correspondre à celui connu de ses clients ou à sa raison sociale et ne comporter que cela. Ni adresse, téléphone, URL, ou autre indication.

Il est interdit de créer une fiche ou d’inscrire sur Google Maps de l’immobilier à vendre ou à louer. On pourra cependant, évidemment, inscrire une agence immobilière.

Les informations sur vos produits(promotions, soldes, nouveautés, etc …) ne pourront concerner que ceux qui sont vendus dans un magasin vous appartenant. De la même façon, pour les services, cours, assemblée, débat, …, vous ne pourrez pas créer de page Google+ Local si les locaux ne vous appartiennent pas.(location accepté, évidemment. NDLA)
Dans la liste de catégories il faudra en choisir au moins une en fonction du genre de votre établissement(clinique, pressing, etc …) Pour ce qui concerne ses activités, le détails des produits en vente, ou les services disponibles, ils pourront être insérés par la suite dans la description.
Lorsque plusieurs marques, disposant chacune d’une activité propre, partagent une même adresse, elles doivent créer une page locale individuelle.
Par contre si une entreprise vend une marque autre que la sienne, elle ne peut créer de page locale spécifique supplémentaire.
Dans le cas ou un établissement disposerait de plusieurs départements distincts en son sein, il est possible de créer une page avec une catégorie unique pour chacun d’entre eux .

 Au final …

Ces règles vont dans le bon sens et permettre d’affiner et de rendre plus précises les recherches des internautes. Cela évitera aussi certaines dérives de référenceurs indélicats prêts à tout pour propulser leurs sites dans les premières pages.
A noter, que Google ajoute, qu’il se réserve le droit de suspendre l’accès à Google My Business ou autre service Google, à ceux, personnes ou établissements, qui ne respecteraient pas les consignes ci-dessus..

 

 
 
Shares

Partagez

Si vous avez aimé, faites partager à vos amis ;)